Conseil National de l’Ordre des Médecins

Inscription à l’ordre des médecins du Cameroun


Autrefois, l’inscription au conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) du Cameroun

s’apparentait à un parcours du combattant pour les médecins de la diaspora

camerounaise, car les courts séjours que nous effectuons parfois au Cameroun, ne nous

permettait pas de rassembler toutes les pièces nécessaires. Le bureau de l’ordre des

médecins de Paris, sous l’impulsion du Dr Guy Sandjon, président du CNOM du

Cameroun, a demandé et obtenu que la procédure soit simplifié pour tout médecin

camerounais installé en France. C’est ainsi que dorénavant, les documents suivant

suffisent dorénavant à obtenir une inscription au CNOM :

  1. Copie de diplômes (doctorat et spécialisations),
  2. Copie d'acte de naissance,
  3. Certificat de nationalité (peut être fait au Cameroun par le secrétariat de l'ONMC à Yaoundé),
  4. Extrait de casier judicaire (si né à Douala ou Yaoundé, peut être fait par le l’ONMC),
  5. Deux photos d’identité 4X4,
  6. Attestation inscription au CNOM France. A défaut, attestation de présentation les
  7. originaux de ses diplômes au consul de l’ambassade du Cameroun,
  8.  2 formulaires inscriptions (à télécharger sur le lien).

Frais:

  1. 3€ pour les timbres fiscaux
  2. 75€ pour les frais de siège
  3. 35€ pour les frais de dossiers
  4. 50€ pour  certificats de nationalité et Extrait N°4 du casier judiciaire
  5. 60€ pour frais divers.

Formulaire d’inscription  à l’ordre

telecharger-ici

 

Les documents administratifs doivent être légalisés au Cameroun ou aux Consulats du

Cameroun. Le dossier constitué en deux (2) exemplaires, sera soumis à l’ONMC siégeant

à Yaoundé, avec une procédure plus accélérée. Une réponse sera apportée au postulant

dans des courts délais.

L’inscription au CNOM est une opportunité pour tout camerounais séjournant

périodiquement au Cameroun. Nous sommes souvent très tenté à une pratique

occasionnelle de la médecine lors de nos séjours. Pourtant, l’exercice de la médecine au

Cameroun, comme dans tous les pays du monde, est soumise à une autorisation de

l’ordre des médecins.

Le Bureau